COVID 19 :

L’occasion d’en finir avec le capitalisme !

Début mars 2020 le Coronavirus Covid 19 a pris ses quartiers en Belgique après avoir causé des ravages en Chine où il été né, et mondialisation oblige, il s’est répandu un peu partout sur le globe avec une préférence pour les pays Européens. Le Virus savait sans doute que les pays de ce continent adoptaient pour des questions de profit à leurs castes dirigeantes des pratiques visant à détricoter les politiques de santé, les services médicaux et tout ce qui n’était pas rentable pour le capitalisme plus triomphant là qu’ailleurs même si le virus a aussi immigré sans green card aux USA, ce grand barnum dirigé par un fou.

Très rapidement en Belgique on a pu constater que sous les discours de chefs de guerre sûrs d’eux, nos politiques s’étaient plantés, plantée pour ce qui était de la Ministre de la Santé ayant fait brûlés 63 millions de masques chirurgicaux et médicaux jugés à tout obsolètes sans les remplacer au niveau de la réserve fédérale. Faut-il rappeler les diverses commandes de masques jamais arrivées en Belgique à cause d’escrocs turcs, promesses non tenue par les chinois ou encore masques jugés hors normes, un cafouillage digne du Père Ubu, ressemblance comprise.

Le pays qui n’avait toujours pas de gouvernement fédéral depuis les élections du 26 mai 2019 se retrouvait avec un « gouvernement en affaires courantes » et des gouvernements élus en Wallonie, Bruxelles, communauté Germanophone et Flandre avec un total de 9 ministres chargés de la santé avec souvent des avis divergents. En vitesse et vu l’urgence il s’est trouvé une majorité de circonstance avec étonnamment le PS et Ecolo comme votants pour un gouvernement doté des pouvoirs spéciaux. Quand les battus des élections arrivent quand même à diriger le pays avec encore plus de pouvoirs et la bénédiction de leurs oppositions, mis à part les députés du PTB. Pour donner une apparence de sérieux la première ministre s’est assurée de la collaboration de quelques-uns de nos plus grands scientifiques pour leur laisser diriger le navire en lutte contre le virus avec un pouvoir très large qui, au fil du temps s’est amenuisé pour revenir au politique, aux intérêts économiques, au capitalisme qui semblait endormi dans son coin.

Nos chers ministres de tous les gouvernements qu’ils et elles soient illégitimes ou non décidèrent d’adopter des mesures d’isolement de la population, le confinement était lancé, moins fort qu’en France quand même. En quelques jours tel un troupeau de 11 millions de moutons les belges ont accepté tout ce qu’on leur imposait pour « lutter contre la pandémie ». Un régime policier pratiquant des punitions immédiates avec des amendes administratives de 250 euros pour s’être retrouvé à plus de 2 quelque part trop près l’un de l’autre, pour des gens utilisant leur voiture pour des raisons non autorisées…

Dans les hôpitaux le personnel croulait sous le travail, les autres thérapies au ralenti, opérations parfois vitales reportées siné dié, de plus en plus de gens arrivant aux soins intensif, puis aux respirateurs puis dans un cercueil, et des centaines de morts chaque jour enterrés à la sauvette sans respect des proches. Et puis on s’est aperçu qu’il y avait un problème dans les maisons de repos, Corona raffolait des vieux, confinés entre eux avec un personnel formidable mais mal équipé même pas contrôlé, et encore moins testé ! Un carnage dans un des pays les plus riches du monde disposant de scientifique de très haut niveau, d’hôpitaux, de généralistes, d’infirmières à domicile, d’aides familiales et ménagères, tous ces héros jetés en pâture au virus…

(a suivre au fil du temps de cette pandémie-escroquerie au profit on le remarque de plus en plus du capitalisme) écrit le 3 mai 2020; par Jacques Chevalier

%d blogueurs aiment cette page :